Quelques chiffres

1 naissance pour 3500.

200 naissances par an en France.

1 à 2 naissances par département par an.

40 à 50 % de malformations associées.

 

We are EAT

L'AFAO fait partie de la Fédération Européenne EAT, depuis 2011.

  logo_eat   

 

The Federation of Esophageal Atresia and Tracheo-esophageal fistula support groups.

La reconstruction d'un œsophage

La reconstruction d'un œsophage est une intervention chirurgicale exceptionnelle. Elle est réalisée dans des situations particulières :

- pour raccorder les deux parties de l'œsophage quand elles sont trop éloignées l'une de l'autre pour permettre une anastomose.

- pour remplacer un morceau dœsophage abîmé à la suite de complications après la réparation d'une atrésie de type III (lâchage de l'anastomose, fuites, sténose importante de l'anastomose ).

La reconstruction d'unœsophage est aussi réalisée chez les adultes ayant eu un cancer de l'oesophage ou chez les enfants ayant avalé des produits caustiques.

Actuellement, l'unique solution pour reconstituer un œsophage est de prendre une partie d'un autre organe du tube digestif afin de remplacer le bout d'œsophage manquant ou abîmé. La partie d'œsophage ainsi reconstituée est appelée une plastie.

Il semble ne pas exister de plastie idéale. Chaque solution présente avantages et inconvénients. Le chirurgien choisira l'une de ces solutions en fonction de son expérience chirurgicale et aussi de ses préférences personnelles. Pour rétablir la continuité de lœsophage, les équipes chirurgicales européennes réalisent :

- la plastie colique
- la plastie gastrique
- la transposition gastrique

Plastie colique

Le colon ("gros intestin") est la partie inférieure du tube digestif. L'utilisation du colon pour remplacer une partie de l'oesophage est la méthode la plus fréquente. Elle est très utilisée en France. Le colon droit ou le colon gauche est prélevé et est utilisé pour réaliser la continuité entre l'estomac et la partie supérieure de l'oesophage.

Confection d'un tube colique

Pour des raisons de clarté, l'intestin grêle n'a pas été représenté sur toute sa longueur.

La difficulté de maintenir une bonne vascularisation de la plastie est une des limites de cette technique. Dans 25 à 50 % des cas, des fuites surviennent au niveau de la cicatrice entre la plastie et l'oesophage, et des sténoses apparaissent dans à peu près 33 % des cas. Le péristaltisme dans le colon est inexistant et les aliments passent dans l'estomac principalement par gravité.

Les complications à long terme comprennent :

  • des diarrhées
  • des reflux gastro-oesophagiens
  • une distension et un vrillage de la plastie colique qui peuvent être à l'origine de nombreux problèmes.

Références bibliographiques
Oesophageal replacement in children L.Spitz Pediatric Surgery (1990) ; 2040-2043

Gastrostomie

Qu'appelle-t-on une gastrostomie ?

Une stomie (du grec stoma, la bouche) est un abouchement d'un organe sur la peau de l'abdomen. La gastrostomie est une intervention consistant à réaliser, au niveau de l'abdomen, un orifice faisant communiquer l'estomac avec l'extérieur. Elle nécessite une incision de la paroi abdominale. Cette intervention a pour but de mettre en place une sonde qui permettra d'introduire l'alimentation directement dans l'estomac (nutrition entérale). Cette technique d'assistance nutritive s'est développée dans les années 80.

Quel type de sonde de gastrostomie ?

Deux sondes différentes peuvent être utilisées :

  • Un petit tuyau qui dépasse du ventre, appelé "sonde de gastrostomie" et qui est fermé par un bouchon. ex : sonde à ballonet trois voies.
  • Un bouton, situé à ras de la peau du ventre dans lequel on connecte une tubulure au moment de l'alimentation : bouton de gastrostomie à ballonet. Actuellement, le bouton de gastrostomie est la solution la plus répandue.

Un bouton de gastrostomie est en général posé après cicatrisation de la stomie, c'est à dire deux mois (au moins) après sa réalisation. Le dispositif initial utilisé est alors une sonde de gastrostomie ("le petit tuyau").

Quand a-t-on recourt à une gastrostomie ?

On l'utilise la plupart du temps pour alimenter les bébés nés avec une atrésie de l'oesophage de type 1 en attendant que l'opération rétablissant la continuité de l'oesophage soit effectuée. Dans ce cas, la gastrostomie est effectuée très rapidement après la naissance pour pouvoir alimenter le plus vite possible le bébé. Elle peut être aussi utilisée au cours de la croissance, quelque soit le type d'atrésie initiale, si des difficultés apparaissent au cours de l'alimentation (troubles importants de l'oralité, sténose récidivante aux dilatations).

Comment la gastrostomie est-elle réalisée ?

La gastrostomie est faite :

  • Soit par voie percutanée endoscopique : une sonde fine est passée par l'œsophage jusqu'à l'estomac et est ressortie par le ventre après avoir fait un petit orifice.
  • Soit par acte chirurgical : la partie souple de l'estomac est rapprochée de la paroi du ventre et un orifice est réalisé. Un orifice fait chirurgicalement demandera 3 mois environ pour être cicatrisé.

Le choix du type de gastrostomie dépend de l'expérience de l'équipe qui la réalise. Quelle que soit la méthode, la nutrition par la sonde peut être mise en place quelques heures après la pose.

Mise en place d'une stomie estomac / abdomen

 

Un exemple de sonde par bouton

 

Mise en place d'une sonde de gastrostomie par bouton

Références bibliographiques

Conseils au médecin traitant pour surveiller un enfant porteur d'une gastrostomie.
L. Michaud Réalités pédiatriques (2001) ; 66 ; 38-43

Plastie gastrique

Une partie de l'estomac est utilisée pour réaliser un tube gastrique qui est ensuite basculé dans le thorax pour rétablir la continuité de l'oesophage. Cette technique semble assez fréquente au USA et en Australie et est pratiquée en France par quelques équipes chirurgicales. Le tube gastrique est édifié à partir  à partir de la grande courbure de l'estomac. Deux méthodes peuvent être utilisées : tube gastrique réverse ou isopéristaltique .

Confection d'un tube gastrique antiperistaltique (réverse)

Incision  de la partie inférieure de la grande courbure de l'estomac Suture de l'estomac et du tube gastrique Suture de la partie gastrique au cul de sac oesophagien supérieur

plastie3.jpg (31483 octets)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

plastie2.jpg (27467 octets)

plastie1.jpg (24279 octets)

le.jpg (10553 octets)

Confection d'un tube gastrique isopéristaltique

Incision de la partie supérieure de la grande courbure de l'estomac Suture de l'estomac et du tube gastrique Suture de la partie gastrique au cul de sac oesophagien supérieur

plastie9E.jpg (22266 octets)

plastie6.jpg (19522 octets)

plastie5.jpg (21069 octets)

le.jpg (10553 octets)

La vascularisation de la plastie gastrique ne pose pas de problèmes. La longue ligne de suture du tube gastrique peut être source de complications (des fuites surviennent dans 50 à 60 % des cas) et 25 % des patients présentent des sténoses entre la plastie gastrique et la partie supérieure de l'oesophage. Bien que dépourvu de péristaltisme, la plastie gastrique garde un certain tonus et ne se dilate pas.

Des reflux acides de la plastie  vers l'oesophage natif ont provoqué chez certains opérés, après plusieurs années,  des ulcérations voir l'apparition de cellules barrett (cellules pré cancéreuses) au niveau de l'oesophage natif (ancien cul de sac oesophagien supérieur).
La réalisation de  la plastie gastrique réduit le volume de l'estomac : après l'opération les enfants ne peuvent pas manger de grosses quantités et l'alimentation doit être fractionnée.

Références bibliographiques

Oesophageal replacement in children

 

L.Spitz Pediatric Surgery  (1990) ; 2040-2043

 

L'oesophagoplastie par tube gastrique isopéristaltique chez l'enfant : une alternative au greffon colique.

 

J.Borgon, M.Larroquet, M.Gruner, G.Audry.

Department of Pediatric Surgery, Hopital d'Enfants Armand Trousseau

 

Réalités pédiatriques n° 45 Novembre 1999
Esophageal replacement in children by an isoperistaltic gastric tube: a 12-year experience.

 

Borgnon J, Tounian P, Auber F, Larroquet M, Boeris Clemen F, Girardet JP, Audry G

Department of Pediatric Surgery, Hopital d'Enfants Armand Trousseau

 

Pediatr Surg Int. 2004 Jul 9

 

Primary reversed gastric tube reconstruction in long gap esophageal atresia

 

McCollum Mo M, Rangel Sj S, Blair Gk G, Moss Rl R, Smith Bm B, Skarsgard Ed E.

 

Pediatr Surg. 2003 Jun;38(6):957-62.
Gastric tube oesophagoplasty - A long term assessment H.K. Goon. D.H. Cohen. A.W. Middeton Kinderchirurgie 1985

Interposition

La totalité de l'estomac est déplacée dans le thorax et est utilisée pour rétablir la continuité de l'oesophage. Cette technique, initialement utilisée chez les adultes qui avaient un cancer de l'oesophage, est fréquemment utilisée en Angleterre sur  les enfants ayant une atrésie de l'oesophage de type I.

transpo1.jpg (29688 octets)

plastie8.jpg (10356 octets)

leg.jpg (12250 octets)

 

La vascularisation de la plastie ne pose aucun problème et une seule anastomose est nécessaire. Les fuites au niveau de l'anastomose sont rares  (14,6 % des patients) ainsi que les sténoses  (10%). La distension de l'estomac dans le thorax entraîne des problèmes respiratoires et les reflux gastro-oesophagiens sont fréquents.

Rédigé et illustré par Frédéric Armand   Avril 2005

 

Références bibliographiques

Oesophageal replacement in children L.Spitz Pediatric Surgery  (1990) ; 2040-2043
Alsace Aquitaine auvergne basse-normandie bourgogne bretagne centre champagne-ardenne corse franche-comte haute-normandie ile-de-france languedoc-roussillon limousin lorraine midi-pyrenees nord-pas-de-calais pays-de-la-loire picardie poitou-charente provence-alpes-cote-d-azur rhone-alpes suisse belgique